Travaux de maçonnerie : l’essentiel à savoir

Rédigé par undergseo - - 1 commentaire

Les travaux de maçonnerie constituent la base de toute construction. Ils peuvent être exécutés aussi bien pour la construction d’une maison neuve que pour la rénovation d’une structure existante. Leurs réalisations ne doivent pas être prises à la légère d’autant plus que celles-ci exigent la compétence et le savoir-faire particulier d’un maçon. Retrouvez dans cet article ce qui est bon à savoir sur ce type de travaux.

Quels sont les domaines couverts par les travaux de maçonnerie ?

Les entreprises de travaux de maçonnerie sont appelées à intervenir tant dans la construction d’immeuble à destination commerciale et industrielle que dans la construction d’une maison d’habitation. Les travaux de maçonnerie comprennent principalement les travaux de gros œuvres  et les travaux de seconds œuvres.

Les gros œuvres sont relatifs à tous les travaux qui visent à garantir la stabilité et la solidité de la structure. Ces travaux se déclinent en deux catégories bien distinctes. Il y a d’une part les travaux rattachés au sol. Il s’agit en l’occurrence des fondations,  du soubassement, de l’assainissement et du terrassement. D’autre part, il y a ceux qui sont au dessus du sol ou hors-sol. Ces derniers incluent l’élévation des murs, la toiture et la charpente.

En ce qui concerne les seconds œuvres, ce sont des travaux exécutés principalement pour que la maison soit habitable. En d’autres termes, ils sont entrepris afin d’assurer le confort des habitants de la résidence. Egalement appelé « travaux de finition », ils comprennent les travaux de plomberie, l’installation électrique, l’isolation thermique et phonique, la pose des divers revêtements et les travaux de menuiserie. A la différence des gros œuvres, ils ne sont pas faits pour durer car des entretiens réguliers des différentes structures sont indispensables.

Outre cette distinction, on classifie également les travaux selon qu’il s’agit de travaux de maçonnerie d’extérieure ou de travaux de maçonnerie d’intérieure. Toutefois, sachez que l’intervention d’un professionnel comme ce maçon dans le 94 est toujours requise dans la réalisation de ces diverses opérations​

Focus sur le métier de maçon

Le métier de maçon ne s’improvise pas ! En effet, il faut certaines qualifications, de la compétence et un savoir-faire particulier pour le devenir. La formation de maçon commence après la classe de troisième afin de décrocher un CAP Maçon, un Cap Constructeur en béton armé du bâtiment ou un CAP constructeur en ouvrage d’art. La formation peut également se poursuivre après le bac. Il existe plusieurs domaines dans lesquels l’apprenti peut se spécialiser. Il peut notamment passer un bac pro technicien du bâtiment et réalisation de gros œuvre ou un bac pro interventions sur le patrimoine bâti option maçonnerie. Il peut par la suite suivre une formation en vue d’obtenir un BTS bâtiment ou un BTS Etude et économie de la construction.

Généralement, le maçon travaille au sein d’une entreprise de maçonnerie. Dans le cadre de son travail, le maçon peut être amené à travailler seul ou en équipe sous la supervision d’un Chef de chantier. Ce travailleur est souvent en déplacement surtout lorsqu’il est affecté à un grand chantier de travaux public.

Quant à ses qualités, le maçon est une personne polyvalente doté d’une bonne condition physique. En effet, il est amené à soulever des objets lourds dans le cadre de son travail. Aussi, il ne doit pas être sujet au vertige car il travaille souvent en hauteur. Outre cela, il est compétent en ce qui concerne la sécurisation du chantier.

Quel budget prévoir pour les travaux de maçonnerie ?

Le tarif varie selon le type de travaux à réaliser mais aussi en fonction des entreprises à qui vous vous adressez. Il peut aussi varier en fonction des matériaux utilisés et des moyens matériels déployés pour mener à bien les opérations.  Ci-après les tarifs moyens appliqués sur le marché pour certains travaux:

  • Faire les fondations oscille entre 100€ et 200€ par m3
  • La démolition d’un mur est comprise entre 20€ et 80€ par m3
  • Le prix de l’élévation d’un mur varie en fonction du type de matériaux utilisés. Pour un mur en parpaing, il faut compter entre 40€ et 100€ le m², 35€ et 65€ le m² pour un mur en brique et 50€ et 80€ le m² pour un mur en brique monomur.

Sachez qu’actuellement certains professionnels choisissent d’appliquer un tarif horaire qui se situe en général entre 40€ et 70€ par heure.

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

1 commentaire

#1  - isolation grenier a dit :

Bonjour, je cherche une entreprise de maçonnerie fiable sur les Bouches du Rhône. Avez-vous des contacts?
Merci

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot scblo ? :