Tout savoir sur le faîtage de la toiture

Rédigé par undergseo - - Aucun commentaire

Le faîtage d’une toiture est un élément essentiel qui est posé sur la partie la plus haute de la toiture. Elle permet couvrir une partie des revêtements afin d’assurer l’étanchéité de la toiture. Il est à noter qu’au sommet des versants de la toiture, il y une partie qui n’est pas couverte par les revêtements. De ce fait, le faîtage est fait pour couvrir cette partie. Le faîtage de la toiture est supporté par la panne faîtière qui se trouve sur la charpente. Les travaux sur le faîtage de la toiture doivent être confiés à des professionnels dans le domaine de la couverture, pour que les travaux soient assurés et leurs résultats soient garantis.

Le rôle du faîtage

Le faîtage assure l’étanchéité d’une toiture tout en garantissant la solidité de la structure de la charpente. Il doit être adapté à la forme du toit et aux types de revêtement qui la composent. Pour une toiture en tuiles, le faîtage est fabriqué à partir du mortier recouvert d’un closoir appelé tuiles faitières. Le faîtage en tuiles industrielles est fabriqué suivant les formes spécifiques de la toiture pour faciliter sa pose. Le faîtage, pour une toiture en ardoise, est fabriqué avec du zinc. Il est formé par une bande de zinc repliée sur elle-même. Le faîtage pour une toiture en chaume est fait avec une bande terre argileuse dans laquelle des racines d’iris sont plantées pour stabiliser la toiture.

La mise en place du faîtage

Il est à noter que la mise en place du faîtage doit être confiée uniquement à un professionnel tel que ce couvreur dans le Landes. Elle peut se faire par deux manières à savoir la pose par scellement et la pose à sec.

La pose du faîtage par scellement consiste à appliquer du mortier sur la panne faîtière avant de poser le faîtage dessus. Cette technique de pose permet au faîtage d’être bien collé à la panne faitière de la charpente et d’avoir une grande résistance contre les conditions climatiques et d’être bien étanche.

La pose à sec d’un faîtage consiste à le fixer ses cloisoirs sur la panne faîtière avec des clous ou des vis. A cet effet, il peut absorber les charges et les pressions que la toiture pourrait subir. Les cloisoirs du faîtage sont très fiables en étanchéité contre tous les éléments extérieurs (pluie, neige, poussières même les grains de pollen et tant d’autres).

Le coût d’un faîtage

Le prix d’un faîtage dépend de l’étendue de la toiture, de sa forme et du type des matériaux de son revêtement. On peut évaluer le prix du faîtage de façon croissante comme suit :
la tuile faîtière est la moins chères, suivi du faîtage bitumé pour toiture ondulée et du faîtage simple galvanisé Après celui-ci, se trouve le faîtage simple en zinc ainsi que le faîtage au mortier posé. Enfin le plus cher est le faîtage classique associant mortier et tuile.
 

 

Classé dans : - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot adxv ? :