Rénovation d’une maison ancienne : l’essentiel à savoir

Rédigé par undergseo - - Aucun commentaire

La rénovation d’une maison ancienne est une opération qui va d’une étape à une autre. Souvent entreprise pour la mise aux normes de la bâtisse, aujourd’hui on penche plus sur la préservation de l’authenticité de celle-ci. De plus, sa rénovation permet relever la valeur de ce bien. Retrouvez dans cet article l’essentiel à savoir sur la rénovation d’une maison ancienne.

Les contraintes auxquelles la rénovation de maison ancienne est soumise

Avant de commencer les travaux, il est indispensable de faire le point sur ce que dit la loi. En effet, en fonction de la zone où se situe la maison, le régime juridique applicable aux travaux de rénovation  diffère. En générale, trois cas méritent d’être soulevés.

Dans le premier cas, la maison ancienne se situe dans une zone protégée : le propriétaire doit impérativement soumettre le projet de travaux à l’avis d’un architecte des bâtiments de France. En l’occurrence, ces travaux impactent sur l’aspect extérieur de la maison. Une déclaration préalable des travaux doit ainsi être déposée auprès de la Mairie. Néanmoins, l’autorisation d’entamer les travaux n’est accordée qu’après avis favorable de l’architecte.

Dans le second cas, la maison ancienne est classée monument historique.  Un architecte en chef des Monuments historiques doit être obligatoirement consulté avant que la demande d’autorisation des travaux soit déposée auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles ou DRAC de la région. Notez que l’architecte en question doit avoir au moins 10 ans de pratique.

Enfin, si la maison ancienne n’a fait l’objet d’aucune protection particulière, les travaux de rénovation doivent être réalisés dans le respect des normes imposées par le Plan Local d’urbanisme. Une déclaration préalable des travaux suffit sauf si vous prévoyez d’entamer des travaux d’aménagement tels que l’agrandissement de l’espace habitable. Dans ce  cas de figure, un permis de construire est requis en plus de la déclaration des travaux.

 

Rénover une maison ancienne : d’une étape à une autre

Les travaux de rénovation ne peuvent être réalisés n’importe comment. Passer par ces étapes est indispensable pour mieux organiser les travaux et pour éviter les imprévus.

  • Première étape : diagnostiquer l’état de l’existant

Il s’agit d’inspecter la maison de fond en comble. Ce qui vous permettra de voir les principaux défauts de la bâtisse. Par conséquent, vous pourrez lister les travaux à faire avec précision. Vous pourrez par la même occasion déterminer les travaux à prioriser, évaluer leur ampleur et calculer éventuellement les dépenses. Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions.

  • Les fondations et la structure de la maison sont-ils en bon état ?
  • Devez-vous rénover la charpente existante ? Quels sont les maux dont elle en souffre ? (infestation parasitaire, humidité, ramollissement du bois, etc.)
  • Dans quel état se trouve la couverture du toit ?
  • La maison bénéficie-t-elle d’une bonne isolation ? Est-ce que les structures existantes le permettent ?
  • Quid du réseau électrique et de la plomberie ?
  • Quant au système de chauffage, faut-il le remplacer ou l’entretenir pour une meilleure performance ?
  • Est-il nécessaire de détruire les cloisons pour réagencer certaines pièces?

Répondre à ces questions ne suffit pas. Il est vivement encouragé de faire appel à un professionnel tel que cette entreprise de rénovation de maison dans le Finistère pour un diagnostic approfondi.

  • Deuxième étape : dresser le plan budgétaire et prioriser certains travaux

Une fois la liste des travaux dressée, vous pouvez déterminer le budget à injecter dans les travaux de rénovation. Il est conseillé de prévoir un plus pour les éventuels imprévus. Outre cela, certains travaux sont prioritaires par rapport aux autres dans le cadre d’une rénovation de maison ancienne. Cela étant fait dans le but de donner le confort nécessaire à la demeure. On compte parmi ces travaux l’assainissement, ceux relatifs à l’isolation et aux réseaux électriques.

  • Troisième étape : la rénovation proprement-dite

Les travaux vont donc être appréhendés suivant l’ordre de priorité préalablement établi.  Il est indispensable de s’attaquer aux gros-œuvres en premier. Vous entamerez par la suite tout ce qui est œuvres secondaires. Notez toutefois que les travaux de rénovation requièrent de la compétence et un grand savoir-faire. Ainsi, l’intervention des professionnels est indispensable.

  • Dernière étape : la finition

Elle doit être réalisée avec soin car elle est garante de l’esthétique de votre demeure. Pour ce faire, agrémenter la de divers accessoires, sinon procéder à une restauration de ceux qui sont déjà installés. Cela préservera l’authenticité de la maison.

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot pqluf ? :