Comment prendre soin de son jardin en hiver ?

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

À la fin de la saison de croissance active, vous ne voulez pas oublier votre jardin. Avec le froid à l’horizon, il est important de protéger vos plantes des éléments et de vous préparer à un printemps réussi. Il est frustrant de constater que vos plantes n’ont pas survécu à un hiver rigoureux, et encore plus frustrant lorsque vous vous rendez compte que cela aurait pu être évité. Suivez ce guide pratique pour protéger votre jardin du gel, des températures glaciales, etc.


 

Entretenir son jardin à temps

Quand préparer son jardin pour l’hiver ? Eh bien, quand novembre se transforme en décembre, il est important de nettoyer les débris et de rendre votre jardin aussi propre que possible. Retirez toutes les matières indésirables de votre tas de compost, coupez les plantes vivaces au niveau du sol et assurez-vous que votre abri de rempotage est en ordre. Cependant, le sol appréciera d’être laissé seul, car il s’agit de matière vivante et a besoin de protection contre les ravages de l’hiver. Un creusement excessif peut éliminer toute la décomposition naturelle qui aura aidé à former une couche supérieure protectrice. Pour ce qui est outillages de jardin, vous pouvez tout trouver auprès des experts comme jebricole.

Protéger ses plantes

Les plantes tendres doivent être rangées en toute sécurité et au chaud pour l’hiver avec une couche d’isolant protecteur. Lorsque vous préparez des potagers pour l’hiver, vous pouvez utiliser de la toison horticole pour envelopper les plantes délicates de votre jardin afin de leur donner de meilleures chances de survivre jusqu’à la nouvelle année. Préparer votre jardin pour l’hiver est essentiel pour protéger vos plantes. Si vous êtes préoccupé par des plantes particulièrement fragiles, c’est le moment de leur donner un peu de soutien avec des piquets. Les plantes en pot qui, selon vous, ne résistent pas au gel peuvent être ramenées à l’intérieur pour un hiver passé au chaud.

Enlever les mauvaises herbes

Avec la pluie viennent les mauvaises herbes. Assurez-vous d’éliminer les mauvaises herbes avant qu’elles ne mûrissent et ne produisent des graines. Le désherbage à la main peut donner un résultat efficace. Mais vous pouvez également utiliser des outils de jebricole. Restez vigilants quand vous enlevez les racines et utilisez des houes de jardin ou des motoculteurs pour les grandes surfaces. C’est le moment idéal pour maîtriser « ces emplois ». Celles qui vous tracassent au fond de votre esprit. Avez-vous besoin de déplacer des plantes peu performantes vers un endroit plus approprié ou de les remplacer par autre chose ? La vie est bien remplie, mais une fois que ces tâches sont cochées sur votre liste, vous aurez le temps de vous concentrer sur les activités les plus satisfaisantes.

Couvrir les plantes

À l’approche de la saison froide et des vacances d’hiver, les cadeaux ne sont pas la seule chose dont vous aurez besoin pour emballer. Pensez à utiliser des enveloppes de jardin pour protéger les plantes contre les dangers potentiels tels que le vent, la neige et les petits animaux. Si vous avez de jeunes arbres dans votre jardin, il est important de les protéger pendant qu’ils continuent à pousser. Cela signifie les protéger pendant les hivers rigoureux et envelopper leur écorce. En plus de la protection contre les menaces habituelles, l’enveloppement empêche également un phénomène appelé « coup de soleil ». Cela se produit lorsque le soleil réchauffe les arbres le jour, puis la glace les gèle la nuit, ce qui entraîne des fissures.

 

 

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

Pourquoi choisir un luminaire LED pour votre salle de bain ?

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

Plafonniers LED, spots LED, suspensions LED, rubans LED, les luminaires LED sont à privilégier dans la salle de bains, et ce, ce n’est pas pour n’importe quelle raison. L’éclairage LED a, en effet, tout pour nous séduire : qualité d’éclairage, faible consommation d’énergie, durabilité... Pourquoi opter pour ce type d’éclairage dans la salle de bains ? Faisons un petit tour d’horizon sur ses atouts.


Un luminaire diffusant la luminosité désirée

Pour une pièce d’eau propice à la détente, un luminaire salle de bain qui diffuse une lumière suffisamment intense sans chauffer est de mise. Les LEDS ou diodes électroluminescentes sont ainsi tout ce qu’il vous faut. Fonctionnant à très basse tension, elles ne chauffent quasiment pas, alors qu’elles sont en mesure de diffuser leur luminosité maximale sans délai. La qualité de leur éclairage est de plus très excellente, car elles vous font bénéficier d’une luminosité efficace de couleur naturelle très proche de la lumière du jour, tout en vous permettant de varier l’intensité lumineuse. Ainsi finis les risques d’éblouissements et place à une ambiance lumineuse agréable et relaxante !

Un luminaire qui offre plus de sécurité

Le luminaire salle de bain doit être adapté à la pièce sur tous les plans. Sachez donc qu’un luminaire salle de bain a led est plus sûr que les autres types de luminaires à savoir halogènes, à incandescence ou bien fluorescents. C’est pourquoi il est privilégié dans cette pièce particulière de la maison. Il faut noter que :

-          Les LEDS supportent bien les allumages et extinctions répétées. Même si vous faites le va-et-vient dans votre pièce d’eau, cela n’aura aucun impact à leur efficacité.

-          Grâce à leur excellente résistance mécanique, elles supportent aussi les chocs, les écrasements et les vibrations. Pas de panique si elles tombent !

Un luminaire qui est respectueux de l’environnement

 

Le luminaire salle de bain a led est aussi conseillé pour ses atouts écologiques. Les LEDS sont des ampoules qui ne produisent pas d’ultraviolet ou d’infrarouge. Elles n’émettent pas non plus de rayonnements électromagnétiques et ne contiennent pas de mercure. Il rejette, entre autres, moins de Co².

Un luminaire qui est économique en énergie

 Dans la salle de bain, le luminaire salle de bain a led est vivement recommandé. En plus de répondre à nos besoins de confort, de sécurité et en quelque sorte de santé, il nous fait également gagner en économie. D’ailleurs, c’est son grand plus !

En effet, le luminaire salle de bain LED consomme peu ! C’est une lampe à très basse consommation fonctionnant à très faible tension (6 à 12 watts seulement contre 60 W pour une lampe à incandescence.). Ne dégageant également que très peu de chaleur, 32°C contre 70°C pour les lampes fluocompactes et 150°C pour les lampes à incandescence, le luminaire salle de bain LED est qualifié moins énergivore. Il permet de réaliser 60% jusqu’à 90% d’économie par rapport à l’éclairage classique, réduisant ainsi votre facture d’électricité.

Un luminaire qui dure

Le luminaire salle de bain a led est aussi apprécié pour sa longévité. Il a une durée de vie d’environ 30 000 à 50 000 heures, contre 1000 heures pour une lampe à incandescence, 2000 heures pour une lampe halogène et 15 000 heures pour un tube fluorescent. Ce qui est vraiment intéressant du côté pratique et économique puisque vous n’avez pas à changer et à acheter d’ampoules pour la salle de bains de temps en temps.

Vous investir pour un luminaire salle de bain a led s’avère, par conséquent, très intéressant vu ses multiples avantages. N’hésitez pas à passer commande !

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

3 critères pour choisir votre caisse à outils Kraftwerk

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Que vous soyez un bricoleur du dimanche ou un artisan professionnel, vous ne devez pas choisir votre caisse à outils Kraftwerk aux petits bonheurs la chance. Voici notamment 3 points à voir pour être sûr de faire le bon choix en la matière.
Tout amateur de bricolage se doit d’avoir une bonne caisse à outils dans le garage. C’est non seulement pour bien ranger ses accessoires, mais aussi afin de faciliter leur transport sur les  chantiers dont vous souhaitez vous occuper. Sur le marché notamment, plusieurs modèles sont disponibles afin de répondre à tous les besoins. Pour quelques dizaines à quelques centaines d’euros, vous en avez pour tous les styles et toutes les tailles. Mais au-delà du prix, quels sont les détails à prendre en compte afin de bien choisi votre caisse à outils ?

Lire la suite de 3 critères pour choisir votre caisse à outils Kraftwerk

Comment réagir face à une panne électrique ?

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

Vous vous retrouvez face à une panne électrique et vous ne connaissez pas sa source ? Est-ce la prise qui ne fonctionne plus correctement ? Est-ce une lampe grillée ? Est-ce toute la maison ou bien une seule pièce qui est privée d’électricité ?


Comme tous les autres équipements, les équipements électriques et l’installation électrique peuvent tomber en panne à tout moment. En effet, une installation électrique peut subir des perturbations liées aux activités humaines, aux défaillances du matériel et même aux éléments naturels et météorologiques. Ainsi, les causes des pannes électriques peuvent s’avérer simples ou assez compliquées. Si une panne est survenue au niveau de votre installation, il faut d’abord détecter sa source. Vous pouvez vérifier les lampes, les prises, le disjoncteur et autres, afin  de savoir comment la réparer correctement.

Les pannes d’électricité fréquentes

Bien évidemment, une coupure de courant électrique ou une panne électrique dans votre bien immobilier peuvent être très gênants. En effet, l’électricité joue un rôle important dans notre vie quotidienne, mais c’est un domaine fortement complexe.

D’une part, votre panne peut provenir d’un fusible qui a sauté. Dans un cas pareil, il faut débrancher le plus vite possible les appareils qui sont raccordées au circuit en panne. Ce problème est généralement causé par une surcharge d’appareils, c’est-à-dire que vous utilisez trop d’appareils sur une seule ligne. Le geste adéquat est d’identifier l’appareil qui doit être réparé en rebranchant les appareils l’un après l’autre. D’une autre part, il se peut que votre ampoule ait grillé et déclenché la protection au niveau du tableau électrique. Il est possible également que les fils électriques des prises soient mal branchés. En outre, il est possible qu’une des prises électriques ne fonctionne pas. Il faudra donc vérifier que le disjoncteur est déclenché. Finalement, quand un appareil est trop puissant et qu’il est relié à la prise, il peut créer un phénomène de surcharge sur le circuit.

Faire appel à un électricien professionnel

Dans la plupart des cas, une panne électrique requiert le remplacement d’un équipement de votre installation. Pour bénéficier des meilleures solutions et pour mettre en évidence d’éventuels problèmes, il est recommandé de faire appel à un électricien à Paris.

Comment se déroule le dépannage d’une panne électrique ?

En cas de panne électrique, le premier geste à faire est d’identifier la localisation de la panne. Cette panne concerne-t-elle seulement votre logement, votre immeuble ou tout le quartier ? S’il s’agit d’une panne générale, ne vous inquiétez pas puisque vous n’avez qu’à patienter jusqu’à rétablissement du réseau. Dans le cas où la panne ne concerne que votre logement, il va falloir identifier sa source.

Tout d’abord, assurez-vous que votre abonnement électrique est conforme avec votre consommation réelle. Si ce n’est pas le cas, il faut que vous contactiez votre fournisseur. Ensuite, il est temps de vérifier votre tableau électrique pour voir si le disjoncteur a sauté. Cet incident se produit lorsque le système de sécurité de votre installation électrique s’active suite à une surcharge électrique. Ainsi, le disjoncteur aura effectué son rôle correctement. En outre, la panne puisse survenir d’une ampoule défectueuse ou bien d’un fil dénudé.  L’étape qui suive est de trouver l’appareil fautif. Cette étape se fait en abaissant tous les disjoncteurs, puis en réarmant le disjoncteur général. Ensuite, il faut relever les disjoncteurs l’un après l’autre. Le disjoncteur responsable de la panne est celui qui déclenche une nouvelle coupure.

Lorsqu’il s’agit d’un appareil électrique fautif, il faut penser à le réparer ou à le changer. En revanche, si la cause provient de l’installation elle-même, tel qu’un fil dénudé, il est préférable d’avoir recours à un électricien professionnel pour qu’il prenne les choses en main.

 

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

Le guide pour choisir votre revêtement de sol antidérapant

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

Le revêtement de sol antidérapant figure aujourd’hui parmi les solutions à envisager pour éviter les glissades sur le sol qui peuvent causer des blessures graves en cas de fortes chutes. Ces dernières sont dues souvent à une mauvaise adhérence.


Il est donc primordial d’y remédier rapidement pour éviter des accidents. L’installation d’un revêtement de sol antidérapant fait partie des meilleures alternatives. Le rôle de ce type d’installation, c’est avant tout d’empêcher les gens de glisser et de tomber grâce à la bonne adhérence des pieds sur le revêtement choisi. À noter que ce dernier peut-être utilisé tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, selon vos besoins. Il sécurise donc le sol efficacement. Ainsi, les personnes qui marchent dessus ne risquent plus de glisser, quelles que soient les conditions : sol mouillé, sec, etc. Voici un guide de choix de revêtement de sol antidérapant si vous envisagez d’en installer.

Les différents types de revêtements de sol envisageables

Le revêtement de sol antidérapant permet de maintenir une bonne autonomie à domicile et sécuriser efficacement votre maison. Si vous envisagez d’installer un revêtement antidérapant, il est conseillé de faire appel à un expert qui pourra vous conseiller. Quoi qu’il en soit, il est primordial que vous vous renseigniez un minimum sur les différents types de revêtements de sol antidérapant existant avant de faire votre choix. Vous pourrez trouver un grand choix de revêtement sur le marché comme le tapis de sol exterieur, le carrelage antidérapant, le PVC, les fibres naturelles, la moquette, etc. À vous de choisir la solution qui vous semble la plus pratique et qui convient à votre espace. La résine époxy reste aussi une alternative pratique si vous envisagez de rénover votre sol existant. Chez les particuliers et dans le milieu industriel, la résine époxy demeure l’un des revêtements les plus utilisés. Le PVC peut-être également un choix judicieux comme le tapis antidérapant. D’autant plus, ces derniers sont proposés à des prix abordables.

Revêtement de sol antidérapant : comment faire le bon choix ?

Vous envisagez de sécuriser votre lieu de travail ou les pièces de votre maison en installant un revêtement de sol antidérapant ? À vous de faire le bon choix. Vous n’aurez que l’embarras du choix sur le marché. L’un des premiers critères de choix important, c’est le côté « pratique » du revêtement de sol que vous envisagez d’acheter. Posez-vous les bonnes questions pour trouver le bon revêtement le plus pratique qu’il vous faut. Ne négligez pas non plus l’entretien de votre revêtement. Est-ce que ce dernier est facile à entretenir ou non ? Et le dernier critère et non des moindres, c’est le côté « esthétique » ! Pensez également à la décoration de la pièce ou de la salle ! Effectivement, le revêtement joue un rôle important dans la mise en valeur de l’espace. Vous trouverez aujourd’hui un vaste éventail de revêtement « design ».

 

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles de cette catégorie